1. Choisir une couleur qui ne convient pas au style du meuble

Parfois et je dis bien parfois, il a des meubles qui ne peuvent pas être repeints d’une couleur précise car ça ne va tout simplement pas avec son époque.  

La couleur est l’étape la plus le ‘’fun’’ lorsqu’on décide de relooker un meuble mais quand on choisit une couleur qui ne tient pas compte de l’histoire et le style cela peut vraiment dénaturiser le meuble. 

EX : Orange sur un meuble au style champêtre shabby chic.

 

2. Choisir une finition qui ne fit pas avec le style du meuble

Il y a des techniques de finition qui ne va pas avec certain meuble comme pour le point 1, l’étape du choix du fini est importante.  

EX : Un meuble de style mid-century à la technique délavé shabby chic.

 

3. Sauter l’étape de la préparation

Déterminer la surface de votre meuble pour effectuer une bonne préparation est cruciale, il faut s’assurer d’effectuer au minimum un sablage et un très bon nettoyage au TSP puis rincer le meuble avec de l’eau.  

Certaines compagnies de peintures mentionnent qu’il n’est pas nécessaire de sabler le meuble avant de peindre. Il n’est effectivement pas toujours utile de le faire mais pour augmenter l’adhérence de la peinture, je conseille toutefois de le faire.  

Sauter l’étape du nettoyage au TSP est sans contredit la pire décision à prendre. Revaloriser un meuble, c’est peut-être ‘’facile’’ mais c’est beaucoup d’ouvrage pour arriver à un produit final de qualité et surtout durable.  

Il faut déterminer la bonne surface pour faire la bonne préparation, référez-vous au guide de préparation que je vous ai fait.

 

4. Ne pas mettre de ruban adhésif de peinture pour délimiter les zones à peindre

L’application du ruban adhésif peut sembler inutile mais cela est important pour arriver à une finition de qualité et pour ne pas peindre les surfaces qu’on ne veut pas.  

Une fois qu’on dépasse avec de la peinture à la craie, il est difficile de revenir en arrière sauf quand la surface est lustrée, il est possible essuyer la peinture sans laisser de traces.  

 

5. Ne pas tourner les surfaces du meuble pour bien peindre toutes les surfaces

On va se le dire juste ici. Si tu ne veux pas prendre la peine de tourner le meuble à l’envers ou sur les côtés, oublie tout de suite la revalorisation de ton meuble. Vends-le et achète s’en un déjà prêt à utiliser! Ça fait vraiment un travail de mauvaise qualité.  

Couvrir toutes les surfaces extérieures du meuble avec de la peinture à la craie, c’est juste la base. Mets-le à l’envers, sur les côtés, sur ces pattes, bref tourne-le! 

7. Utiliser un seul pinceau pour tout repeindre

Je comprends que cela peut commencer à être coûteux d’avoir plusieurs pinceaux de qualité pour repeindre les meubles mais est pourtant tellement plus facile de peindre avec des pinceaux différents adaptés aux différentes surfaces du meuble.  

EX : Découpe & coins avec un pinceau en fuseau, petit pinceau plat pour les barreaux carrés et plats, etc.  

 

6. Ne pas peindre suffisamment de couche de peinture, ce qui laisse entrevoir les coups de pinceaux

Selon le style que tu choisis pour ton meuble, parfois une couche de peinture est suffisante et ça peut même être le but de voir les coups de pinceaux. Cependant si tu souhaites une finition moderne, une couche de peinture, ça ne suffit pas.  

 

7. Utiliser un seul pinceau pour tout repeindre

Je comprends que cela peut commencer à être coûteux d’avoir plusieurs pinceaux de qualité pour repeindre les meubles mais est pourtant tellement plus facile de peindre avec des pinceaux différents adaptés aux différentes surfaces du meuble.  

EX : Découpe & coins avec un pinceau en fuseau, petit pinceau plat pour les barreaux carrés et plats, etc.  

 

8. Ne pas sabler entre les couches ou les défauts dans la peinture

Encore une fois, cette étape dépend du style voulu. Pour une finition moderne, sabler entre les couches de peinture à la craie est vraiment important. Ça donne le fini lisse désiré du look moderne. Cependant, si la finition désirée est antique, il n’est pas nécessaire de sabler entre les couches pour adoucir les coups de pinceaux ou ôter les morceaux indésirables qui ont collés à la peinture.  

 

9. Utiliser un rouleau qui laisse des marques ‘’vagues’’

Utiliser un rouleau raccourci énormément le temps de travail sur les surfaces planes lorsque le rouleau fait un beau travail et donne un fini lisse.   Par contre, utiliser un rouleau de mauvaise qualité laisse des ‘’vagues’’ de peinture sur les surfaces et c’est tout un travail de les faire disparaître!

Il est préférable de choisir un rouleau en micro-fibre à fibres courtes.

 

10. Choisir de changer les poignées et sélectionner un style qui ne convient pas au meuble

Les poignées sur un meuble, c’est un accessoire tel un collier ou des boucles d’oreilles qui doivent s’apprêter au style global! Les changer pour un style qui ne va tout simplement pas avec le meuble, peu réellement rendre le meuble moins attrayant.  

 

11. Ne pas appliquer d’apprêt anti-tâches

On ne sait jamais quand cela va arriver mais une chose est sure, cela va arriver au moins une fois dans votre vie! Les tâches de ‘’sueurs’’ du meuble sont une vraie plaie. Elles apparaissent sur les couleurs pâles tel que le blanc. Un moyen de les détecter, c’est lors du nettoyage avec le TSP. Le liquide deviendra brun!  

Vous pouvez décidez d’appliquer l’apprêt en préventif ou d’attendre de voir les tâches apparaître pour appliquer l’apprêt sur les endroits spécifiques pour ensuite recouvrir de la couleur choisit.  

 

12. Ne pas appliquer d’apprêt adhérant sur une surface très lisse

Les surfaces très lisses procurent moins d’adhérence pour la peinture à la craie. Des surfaces tel que la céramique, le verre ou le métal nécessite un apprêt adhérant pour maximiser la durabilité du travail.  

Ayant un peu la consistance d’un vernis claire, l’apprêt adhérant s’applique avant la peinture et devient translucide.  

 

 13. Laisser les tiroirs ou les portes en place pendant le processus de transformation

Ôter les tiroirs et les portes aident à obtenir une belle finition sans coulis aux endroits moins accessibles. De plus, laisser les tiroirs en place augmente le risque de dépasser sur les côtés intérieurs des tiroirs.  

 

14. Sauter l’application d’une protection comme de la cire ou un vernis

Après avoir passer des heures de dur labeur sur votre meuble, je comprends que vous avez hâte d’avoir terminé mais sauter l’application de la cire ou du vernis sur la peinture à la craie pour sceller votre beau travail est une erreur.  

Tout d’abords à cause du fini de la peinture à la craie qui reste poreux, il faut absolument la sceller sinon elle pourra s’égratigner et se tâcher, voire même s’abîmer plus rapidement.  

 

15. Ne pas effectuer les réparations nécessaires avant la transformation

Rien ne sert de repeindre un meuble et de passer plusieurs heures dessus s’il n’a pas été réparé. Je parle de réparations comme une patte fendu ou cassé, un tiroir décloué, une base qui ‘’shake’’ de tout son être.